PELE MELE DE MES PHOTOS DE SPORTS

HISTORIQUE

 

Le terme de « sport » a pour racine le mot de vieux français de sport qui signifie « divertissement, plaisir physique ou de l'esprit ».


En traversant la Manche, de sport se mue en « sport » et évacue de son champ la notion générale de loisirs pour se concentrer sur les seules activités physiques.


La langue allemande admet le terme « sport » et sa définition anglaise en 1831 ; la France en fait usage pour la première fois dès 1882. Le sport, contrairement au terme de sport, exclut les jeux de société. La frontière entre jeux et sports n'est pourtant pas très claire. La Fédération française des échecs fondée en 1921 reçoit ainsi un agrément sportif du Ministère de la jeunesse et des sports en 2000, mais uniquement parce qu'elle était une fédération « associée » au CNOSF. Certaines pratiques traditionnelles posent également problème : sport ou jeu ? La question reste encore ouverte.


Le sport moderne se définit par quatre éléments indispensables : • La mise en œuvre d'une ou plusieurs qualités physiques : activités d'endurance, de résistance, de force, de coordination, d'adresse, de souplesse, etc. • Une activité institutionnalisée, ses règles tendent à être identiques pour l'ensemble de la planète • Une pratique majoritairement orientée vers la compétition • Une pratique fédérée (sous la tutelle d'une fédération) Ces piliers qui mettent surtout en avant l'organisation des différentes disciplines sportives n'excluent nullement les pratiques comme le sport-loisir, le sport-santé, le sport scolaire ou l' éducation physique et sportive. Si la compétition est prédominante, il existe toutefois d'autres formes de pratique mettant plutôt en avant le plaisir, la santé, l'éducation ou l'épanouissement.


Le sport est l'une des pierres d'angle de l'éducation humaniste du XVIe siècle. Les Anciens mettaient déjà sur le même plan éducation physique et intellectuelle. Pythagore était un brillant philosophe qui fut également champion de lutte puis entraîneur du grand champion Milon de Crotone. La Renaissance redécouvre les vertus éducatives du sport et, de Montaigne à Rabelais en passant par Mercurialis, tous les auteurs à la base du mouvement humaniste intègrent le sport dans l'éducation










Cliquez  sur le pèle-mêle ci-dessus pour accéder à la galerie
sur les photos de sports



LIENS LOCAUX

(Cliquez sur les logos pour accéder au site)

 

 
     

              

         

         

   http://sch.athle.com/images.net/espaces/001159/top.01.gif


LIENS

   

        

.